Visa pour un stage aux USA : quel type de visa doit-on demander ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Les États-Unis vous font rêver ? Avez-vous réussi à décrocher un stage dans une entreprise américaine ou un stage d’étude ? Alors vous pourrez enfin réaliser votre rêve !

Visa USA pour un stage en Amérique

Cependant, pour se rendre aux États-Unis à des fins d’études, même de courte durée comme dans le cas des sessions d’été, ou pour un stage professionnel, il est nécessaire d’obtenir un visa. Dans ce cas, il s’agirait d’un visa non-immigrant de type J1. Une série d’informations utiles vous sera servie pour vous éclaircir les idées sur le visa J1.

Qu’est-ce que le visa J1 ?

Le visa J1 est un permis d’entrée permettant aux étudiants et jeunes professionnels (jusqu’à 38 ans) d’entrer aux États-Unis pour une durée maximale de 18 mois. Ils peuvent alors effectuer un stage (rémunéré ou non, contractuel ou non) ou un job d’été.

Le J1 est dédié aux participants aux programmes d’échanges culturels promus par le Département d’État américain, visant à promouvoir les échanges entre les personnes ayant des connaissances et des compétences particulières dans les domaines de l’éducation, des arts et des sciences.

Avec ces types de visas, il n’est pas permis de travailler aux États-Unis, sauf pour « affaires ». Les affaires signifient généralement la participation à des réunions scientifiques, éducatives ou professionnelles, des séminaires et des conférences, des consultations et des négociations de contrats.

En quoi consiste ce visa ?

Avec ce visa, il n’est pas permis d’employer ou de percevoir des revenus pour des services professionnels de sociétés américaines.

Ce visa permet :

  • de rester aux États-Unis pendant 1 à 18 mois ;
  • passer le test et obtenir un permis de conduire américain ;
  • obtenir un numéro de sécurité sociale ;
  • d’effectuer autant d’allers-retours à l’étranger que possible pendant la durée de validité du visa.

Au contraire, le J1 ne permet pas :

  • de signer un autre contrat de travail (un visa H1B est requis pour cela) ;
  • de travailler ;
  • changer d’employeur et de stage ;
  • prolonger la durée initiale du stage.

Le visa J1 est divisé en 4 visas différents selon le type de travail trouvé :

  • le stagiaire J1 pour les élèves des lycées ou autres établissements ;
  • le stagiaire J1 pour les étudiants diplômés ;
  • le J1 « Travail et Voyage » pour les étudiants sans diplôme ni expérience professionnelle qui souhaitent effectuer un stage entre juin et septembre et avec un salaire n’excédant pas 1200$ par mois ;
  • le J2 pour les conjoints ou enfants des titulaires d’un visa J1 qui leur donne le droit de les accompagner mais également d’étudier.

Comment obtenir un visa J1 ?

Contrairement à l’autorisation ESTA (Système électronique d’autorisation de voyage), mais comme de nombreux visas, l’obtention du visa J1 peut être longue et compliquée. Pour se lancer, il faut absolument trouver un parrain.

Un sponsor est une organisation accréditée par le gouvernement des États-Unis pour aider les demandeurs à obtenir un visa J1. Ce dernier doit vérifier son éligibilité puis délivrer le formulaire DS 2019.

Le formulaire DS 2019 est le document qui fait office de contrat de stage entre le salarié et l’entreprise. Il comprend toutes les informations relatives au stage : date de début, date de fin, fonctions, nombre d’heures travaillées, montant de salaire.

Une fois le formulaire rempli, vous devrez contacter l’ambassade des États-Unis pour préparer et soumettre votre candidature, y compris le DS 2019.

La dernière étape sera un entretien en anglais avec un fonctionnaire de l’administration américaine. C’est à l’issue de cet entretien que les candidats sauront si leur candidature est retenue. Dans ce cas, vous recevrez votre passeport et votre visa après 4 à 7 jours.

Les principales exigences pour l’obtention d’un J1

Pour pouvoir décrocher le visa J-1, il faut respecter certains points que l’ambassade revendique.

Ressources économiques

C’est un paramètre essentiel et c’est l’un des premiers paramètres que les ambassades observent. S’il y a des irrégularités, par exemple vous envisagez de rester 6 mois aux States et vous ne possédez que 11 150 $, votre demande sera sûrement rejetée.

En effet, le minimum financier est d’environ 17 000 $ pour 6 mois.

Préparation scolaire

Ce point est autant important que les autres ! Souvent, il est négligé par les demandeurs de visa vu qu’il n’est pas traité par l’ambassade. En revanche, c’est l’Université ou l’entreprise d’accueil qui rejettera la demande des personnes inadaptées.

L’inscription au système SEVIS

Le SEVIS (Student Exchange Visa) est un service qui exige des frais liés exclusivement au visa type J-1. Il coûte environ 180 €.

La redevance MRV

C’est une redevance qui est toujours payée et est d’environ 160 €. Cette dernière n’est pas remboursable en cas de refus de la demande.

À présent, vous possédez toutes les informations utiles pour présenter votre demande de stage au USA. Alors, qu’attendez-vous ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...